En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

Enseignants et chefs d'établissement

Accueil d’un élève connecté via le Robot Lycéen : 5 questions que vous vous posez sans doute

Par Marine leborgne, publié le mardi 3 septembre 2019 17:29 - Mis à jour le mardi 3 septembre 2019 17:30
Capture d’écran 2019-09-03 à 17.24.08.png
Vous allez accueillir un Robot Lycéen au sein de votre classe ? Voici les réponses aux 5 questions les plus posées.

1. Pour quel type de cours utiliser le Robot Lycéen ?

Le Robot Lycéen s’utilise en classe, qu’il s’agisse d’enseignement commun ou spécialisé, de cours magistral ou de travaux de groupe. En effet, l’élève pilote peut assister à un cours classique, positionné à l’avant de la classe, face au tableau, sur le côté ou se déplacer de table en table, au sein de la classe, lors de travaux pratiques ou de groupe.
Les cours suivis en téléprésence peuvent être priorisés en fonction de la situation scolaire de l’élève (classe à examen, besoins spécifiques dans certaines matières…). Pour certaines disciplines en extérieur (EPS, enseignements pratiques…), la participation active de l’élève en téléprésence n’est pas possible. Ce dernier peut toutefois, selon les cas, avoir un rôle d’observation.

2. Le cours que suit l’élève est-il enregistré ? Qu’est-il prévu en ce qui concerne le droit à l’image des enseignants ?

Le logiciel du robot permet de faire uniquement des communications en direct et ne permet pas d’enregistrer le flux audio ou vidéo. Il n’y a pas de captation possible du cours via le robot.
L’élève pilote doit respecter le règlement intérieur de son établissement au même titre qu’un élève présent physiquement en cours.

3. Comment faire en sorte que l’élève participe au mieux pendant le cours ?

Avant le cours, il est recommandé de prendre un temps avec l’élève pilote pour :
– vérifier s’il voit bien,
– vérifier s’il entend bien et s’il est bien entendu de l’ensemble des camarades lorsqu’il prend la parole.
Durant le cours, il est également recommandé d’adopter une écriture lisible au tableau (par exemple, en agrandissant les caractères et en espaçant les mots dans les phrases), de questionner l’élève et multiplier les interactions à son égard, et également, d’articuler pour être compréhensible.

4. Où doit être positionné le robot dans la salle de classe ?

Il est recommandé de placer le Robot Lycéen devant le tableau, sur le côté pour ne pas gêner les autres élèves, et en favorisant un champ de vision large.
L’élève pilote peut être amené à modifier l’orientation voire déplacer le robot pendant le cours pour tenir compte des mouvements de l’enseignant et de la localisation des échanges au sein de la classe, ou encore de l’évolution de la luminosité.

5. Quelle assurance couvre ce robot ?

Le dispositif Robot Lycéen est entièrement couvert par la Région Auvergne-Rhône-Alpes, dans le respect de la charte d’utilisation signée au préalable par l’élève pilote.

Retrouvez davantage de questions/réponses sur le MOOC RobotLycéen.fr, dans la Rubrique FAQ “Accueillir un Robot Lycéen en classe”